Clôtures contre les sangliers: comment choisir la bonne pour votre jardin

clôtures contre les sangliers

La protection d’une propriété contre l’invasion et les dommages causés par les sangliers sauvages à la recherche de nourriture est essentielle. Les clôtures contre les sangliers ont été conçues à cet effet. Cependant, une simple clôture peut ne pas être suffisant pour assurer une protection adéquate. Dans cet article, nous allons explorer comment choisir la solution la plus efficace et comment réaliser une clôture contre les sangliers, sans trop dépenser.

Introduction aux clôtures contre les sangliers

Les clôtures pour empêcher l’entrée non désirée des sangliers dans le jardin, dans le potager, et en général dans les terres cultivées, doivent posséder des caractéristiques bien précises. En effet, toutes les clôtures ne se prêtent pas à cette fonction. Les sangliers sont des animaux puissants et sont particulièrement capables de creuser. Ces caractéristiques font que la clôture, avant tout, doit particulièrement être robuste et surtout bien attachée au sol. Et en même temps, pour être efficaces, les clôtures contre les sangliers doivent être réalisées sur du ciment, avec des panneaux rigides ou, en alternative, enterrées de plusieurs centimètres, pour que l’animal sauvage, en creusant, ne parvienne pas à obtenir un trou à travers lequel se faufiler.

Il y a aussi des situations pour lesquelles on peut utiliser des renforts au grillage contre les sangliers dans la partie inférieure, ou des dissuasifs comme les fils électrifiés même si en se déplaçant en groupe, le courant ne gêne que les premiers animaux, qui ouvrent la brèche, tandis que les autres peuvent entrer sans être dérangés.

En général, on accordera de plus en plus d’attention à la partie inférieure du grillage, car les sangliers sont incapables de le sauter comme les autres ongulés tels que les cerfs ou les chevreuils. Même les hauteurs des grillages peuvent être contenues hors sol, bien que le conseil soit de les acheter élevées et d’enterrer autant de grillages que possible.

Les facteurs à considérer dans le choix de la clôture

La première considération à faire, lors du choix d’un grillage qui évite l’intrusion des sangliers, est liée au comportement de l’animal. L’ongulé n’insistera pas particulièrement pour entrer dans le jardin d’une maison sans nourriture. Mais, si nous cultivons des pommes de terre, ou en général des tubercules et des racines, alors son comportement changera parce que l’animal fera tout pour surmonter n’importe quel barrage pour se nourrir. Dans le premier cas, il sera moins important de recourir à tous les moyens préventifs possibles, dans le second, au contraire, il devient déterminant.

Dans un second temps, il sera donc nécessaire d’évaluer s’il convient de recourir aux dissuasifs, tels que les fils électrifiés, ou à des clôtures spécifiques. Si le choix se porte sur la clôture, il faudra alors s’orienter sur une structure adaptée aux besoins et sur un type de clôture particulièrement robuste.

Voyons plus en détail quelles sont les clôtures qui se prêtent le mieux à cet effet.

Les types de clôtures contre les sangliers disponibles sur le marché

La clôture la plus utile et la plus efficace contre les sangliers est également, dans l’absolu, la plus chère et, cependant, pas toujours la plus appropriée. Pour être sûr de garder ces animaux sauvages loin du jardin, ou de la récolte, il serait nécessaire d’installer un grillage à panneaux sur béton. Cela signifie réaliser un mur périphérique et planifier la pose de la clôture en panneaux sur le mur : une opération particulièrement inadaptée pour délimiter, par exemple, un champ cultivé en pleine campagne et en tout cas très chère également pour le périmètre du jardin qui doit également être plat.

À la question de savoir quelle est la meilleure clôture pour éloigner les sangliers, la réponse est certainement le grillage à panneaux sur béton. Le reste, dans une certaine mesure, est un bon compromis. Le grillage, quant à lui, doit être du type Replax T70, ou supérieur, en rouleaux : résistant, avec un diamètre du fil galvanisé d’au moins 1,70 mm qui devient de 2,70 mm avec la plastification.

Il sera alors très important de concevoir une clôture avec des distances inférieures à 2 mètres entre le poteau et le poteau, et surtout, enterrée. S’il était impossible, ou pratique, de creuser, il serait opportun de recourir au moins à des piquets capables de maintenir le plus possible le grillage au sol et d’empêcher l’animal d’éradiquer les éléments de fixations.

Les supports Vortek, en particulier les plus grands, qui descendent à 56 centimètres de profondeur, sont particulièrement recommandés pour assurer plus de résistance et de stabilité aux poteaux afin de construire une clôture résistante aux sangliers.

Comment installer et garder la clôture

Après avoir choisi le grillage, vous devez installer la clôture avec la meilleure étanchéité possible contre les sangliers. L’assaut sur le périmètre est généralement fait par un groupe d’animaux et donc la clôture doit être résistante et contentieuse dans tous ses points.

En réalité, il n’y a pas de grandes différences d’installation par rapport à une clôture standard, mais il faudra certainement observer une série de mesures qui différencient la pose traditionnelle d’une pose spécifiquement conçue pour laisser les sangliers à l’extérieur.

Si vous utilisez un support Vortek, vous devez utiliser le Vortek MAX, plus profond, avec des poteaux de 35 mm. Les poteaux doivent être placés à une distance de 1,5 mètre l’un de l’autre, et le long du périmètre, il sera nécessaire de creuser au moins un conduit d’une trentaine de centimètres, de manière que le grillage puisse être enterré. Il convient de noter qu’en vertu de cela, il sera nécessaire de choisir un grillage plus haut que la hauteur que vous souhaitez hors sol.

En plus de la distance réduite entre les poteaux, qui renforce l’étanchéité de la clôture, il est possible d’utiliser un plus grand nombre de saillies qui augmentent sa résistance. Les opérations pour la pose du grillage, les fils de tension, les ligatures, doivent être faites comme pour l’installation de n’importe quelle clôture avec grillage à mailles carrées en rouleaux.

Conseils finaux et alternatives à la clôture

Il y a des situations où, en raison de la conformation particulière du sol (beaucoup de pierres), il n’est pas toujours facile d’enterrer le grillage. Le sanglier est un animal qui creuse et donc, lorsque le grillage n’est qu’appuyé contre le sol, il lui est facile de le soulever et d’entrer dans le périmètre que nous voulons protéger, causant souvent des dommages considérables.

Pour augmenter l’étanchéité d’une clôture seulement appuyée, il existe sur le marché des piquets en acier galvanisé qui, enfilés de manière croisée et diagonale au sol, ancrent le grillage au sol, ce qui rend son levage plus difficile (mais pas impossible).

Il existe également un certain nombre d’outils qui peuvent aider à éloigner les sangliers de notre propriété. Parmi ceux-ci, nous trouvons des luminaires à LED ou des perturbateurs acoustiques, généralement utilisés comme dissuasifs anti-oiseaux, mais également des instruments à ultrasons, ou encore des dissuasifs sous forme d’aliments granulaires qui, s’ils sont placés près du grillage et mangés, sont désagréables au sanglier qui pourrait donc s’en aller.

Sur le marché, on trouve enfin des cages pour un seul animal, semblables à des pièges, cependant peu utiles lorsque la présence des sangliers est très répandue, peut-être plus utiles pour être utilisés comme pièges contre les renards et les fouines.

Partagez cet article

Publications similaires